5 façons pour consommer la canne à sucre

La canne à sucre dans tous ses états !

Lors de notre séjour à Banos, au plein cœur de la région de production de la canne à sucre de l’équateur nous avons pu déguster de nombreuses spécialités à base de canne à sucre.

Le saviez-vous ? La canne à sucre est la plante la plus cultivée au niveau mondial, représentant près de 20% de la masse totale produite en agriculture dans le monde !

Nous avons remarqué de nombreuses échoppes, toutes plus ou moins similaires, et chacune avec un petit atelier à l’arrière de la boutique. En nous approchant, une femme nous propose de goûter directement la canne à sucre pure, d’où le liquide sucré contenu est extrait grâce à la mastication. En continuant à discuter avec elle, elle nous a aussi proposé de goûter au jus de canne pure, extrait grâce à de petites machines et directement mis en bouteilles. Nous avons donc investigué les différentes formes pour consommer de la canne à sucre.

5 façons de consommer la canne que vous ne connaissiez pas !

20170603_123537

1) En sirop, nous avons dégusté du pur jus de canne, simplement en extrayant le jus à l’intérieur de la canne grâce à une presse. Un liquide ocre riche en saveurs et en sucre. Ce jus est presque laiteux, nous pourrions même comparer son goût à du lait concentré sucré.

2) En alcool : Avec ce jus, nous pouvons aussi bien réaliser un alcool, tout simplement en faisant fermenter durant 1 mois ce jus: cela s’appelle ici « el Puro ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA3) À mastiquer : Il est courant de mastique le cœur de la canne à sucre (préalablement coupée en petits tronçons), c’est à la fois un passe-temps et un moyen de se déshydrater. En effet il suffit de mastiquer la canne à sucre pour que son liquide en sorte.

4) En mélasse, qui est en réalité du jus de canne cuit à haute température, appelé « panela ». Vous pourrez en trouver sur une grande partie des marchés d’Equateur. Cela ressemble à un bloc de pain couleur café. Il est généralement utilisé pour des gâteaux, boissons et autres.

5) En bonbon, utilisé par la suite pour réaliser des « melcocha » de différentes formes, il suffit de faire bouillir le sirop de canne à sucre jusqu’à l’obtention d’une pâte. Par la suite les artisans l’étirent sur un clou encore et encore jusqu’à l’obtention d’une bonne texture pour réaliser des bonbons. Ses bombons peuvent être parfumés grâce à des fruits secs ou tout simplement grâce à l’ajout de sirop de fruits. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial